Mercredi 3 avril 2013, marche nordique à Fixey avec ASPTT Dijon.

Ce mercredi matin, malgré le frais vent du nord, un petit groupe de huit marcheurs de l'ASPTT Dijon, se sentant tous guillerets-guillerettes se retrouve à Fixey, tout près de la petite église Saint Antoine (X-XIIème siècle) au clocher de tuiles vernissées et au toit de lave.

cent marches

Maxence, en l’absence de Franck, guide réquisitionné pour l’occasion, fait découvrir aux courageux marcheurs les falaises d’escalades de Fixin bien connues des varappeurs, puis un charmant petit lavoir et une intrigante source dite « karstique » (on essaiera de placer le mot au prochain scrabble…).

Quelques « galanthus nivalis » perce-neige sont bien aperçus sur le parcours dans le Bois de La Prudence mais point de primevères ni de muguet, mais il est vrai que la cadence est rapide. Le geai des chênes entendu par Elisabeth aura sans doute prévenu les bécasses et ce couple de faucons pèlerins ayant récemment élu domicile sur les falaises de Fixin de l’arrivée de ce groupe perturbateur…   

Nos vaillants « nordic walkers » (ça fait mieux que marcheurs) gravissent bravement « Les Cent Marches », au lieu-dit « le Saut du Loup ». C’est là parait-il que, en 1840, Claude Noisot, ancien grognard de l'armée impériale, et fervent admirateur de l’Empereur, a fait creuser dans la roche un escalier nommé «Les  cent marches » pour symboliser les 100 jours  de Napoléon.

Certains veulent pousser jusqu’à Chamboeuf, d’autres jusqu’à Velars, certains parlent même de rentrer à pied à Dijon. Il n’en n’est rien, Maxence s’y oppose fermement. En lot de consolation il propose une petite bouclette en direction de la route des grands crus, au pied des vignes, mais… sans dégustation.

Voici la trace Google Map :

https://maps.google.com/maps/ms?msa=0&msid=213598716159773615649.0004d971c1941ba9e0c14

http://www.visugpx.com/?valid=1364990532&pass=76769

A bientôt.

Serge