Le rendez-vous de ce samedi 13 avril est fixé à Fixey sur le parking bien connu de l’église Saint Antoine.

vin bourgogneMaxence a troqué le pantalon contre le short, Carine a mis le pantacourt, tout le monde ou presque enlève une couche. Ca sent le printemps…Je mets mon coupe-vent orange « flashy » et la casquette gratuite des « Tonnerre de Brest ».

« En Bourgogne, quand on parle d'un climat, on ne lève pas les yeux au ciel, on les baisse sur la terre ». C’est Bernard Pivot, président du comité de soutien pour la candidature des Climats de Bourgogne au patrimoine mondial de l’UNESCO, qui l’affirme.

Et ni Carine, ni Nicolas, ni Odile, ni Olivier, ni Patrick, ni Jacques, ni Irène, ni Maxence, ni moi n’avons levé les yeux au ciel. Nous avons en effet baissé nos yeux sur la terre et sur quelques unes de ces parcelles de vignes, ces « climats » du village de Fixey. A vrai dire nous avons surtout baissé nos yeux sur la terre pour voir où nous mettions les pieds, afin de ne pas nous casser la figure ! Terrain très glissant, donc, mais aucune chute à déplorer.

Direction la Combe de Fixin. L’ascension des « Cent Marches » de ce grognard de Noisot s’effectue prudemment, la pluie étant tombée en abondance hier, vendredi (35 mm selon notre fixinois, Jacques). Ce pauvre Noisot…il voulait se faire enterrer debout, dans la roche et « sabre au clair » face à la statue de son idole l’empereur, réalisée par son ami Francois Rude. Il n’en fut rien : les habitants du coin trouvant la roche… trop dure, il fut enterré couché !

21FixinNapoleon1Si vous passez par Fixin faites un petit détour par le parc Noisot où vous pourrez rendre visite à l'Empereur Napoléon.

Après un passage des huit « nordic walkers » - sans s’arrêter -  devant le vieux lavoir perdu au milieu de la forêt et alimenté par une source « karstique » (Chantal as-tu réussi à placer le mot au Scrable ?), ceux-ci effectuent une prudente ascension (vers le « bois de la Prudence », authentique), sur un sentier très, très humide.

Pas le temps d’admirer les falaises abruptes qui nous encadrent, ni même Maxence qui a décidé de laisser tomber la marche nordique et de s’inscrire à la section varappe de l’ASPTT. On fonce…

A la sortie du bourbier, une large avenue bien propre se profile avec une légère descente et un vent favorable. Les conditions sont réunie et les chevaux se lâchent… Nicolas prend la tête et ne sera pas rejoint. Patrick, grand spécialiste de la MNR (marche nordique rapide), n’en revient pas et il vérifie à deux reprises son GPS : nous marchons à 7,7 puis à 8 km/h !!

Retour plus calme par les vignobles de Fixey avec un regard rapide vers les sarments qui pleurent avec l’arrivée du printemps…La plante vient de traverser la saison hivernale, période de « dormance ». Avec le redoux et la montée des températures, la sève, qui était descendue vers les racines, afflue au bout des sarments taillés par les vignerons. Ces  gouttes étincelantes, des pleurs de joie de la vigne, annoncent le futur millésime.

Si vous vous intéressez aux vins de bourgogne et tout ce qui tourne autour (terroir, les hommes, salons des vins, recettes, classification, etc…) voici un site très bien documenté : http://www.vins-bourgogne.fr/

A titre d’information, la trace du jour: http://www.visugpx.com/?valid=1365855944&pass=c501b