Elodie, Josiane, Bernadette, Michel et moi sommes ce matin à Crêche sur Saône, près de Mâcon, pour la deuxième « Marche bien être en Mâconnais » : La météo a été menaçante toute la semaine -  le trajet s’est effectué dans le brouillard -  et à l’arrivée, contre toute attente, le ciel est bleu !

Pas très bien réveillé, je réalise que j’ai oublié le sac à dos, la bouteille, les gants, le bonnet (ça caille un peu, 5 degrés seulement...), le certificat médical et les affaires de rechange ! Michel me prête des gants, je prends les bâtons de mon épouse, elle en emprunte une paire à l’organisation...La casquette ASPTT remplacera avantageusement le bonnet. Je signe une décharge à la place du CM et c’est parti !

IMG_2056

Ghyslaine, dynamique coach du club local, nous accueille chaleureusement avant de rassembler les nombreux marcheurs pour un échauffement musculaire musical dans une chorégraphie choisie pour la circonstance. C’est elle qui va accompagner le groupe des 12 km pendant que Raymond s’occupera de celui des 6 km.

La marche de 12 km démarre assez « speed » et, rapidement, le groupe de Ghyslaine s’étire sur les sentiers entièrement nature à travers les « chaints » des vignes de renommée mondiale de Macon, Saint Véran, Viré Clessé, Pouilly Fuissé...

Une petite pause sur un promontoire nous permet d’admirer et de faire quelques photos de l’emblématique site de la roche de Solutré et de sa petite sœur jumelle, moins connue, de Vergisson.

Le mythe persistant de « chasse à l’abîme » des chevaux précipités dans le vide du haut de la roche de Solutré par les chasseurs préhistoriques a longtemps été tenu pour un fait historique. En fait, il ne s’agit que d’une pure fiction sans fondement dont l’imaginaire populaire s’est emparé.

Autre mythe pour la roche de Solutré... celui des ascensions très médiatisées à partir de 1981, de François Mitterrand à chaque dimanche de Pentecôte. Chacun s’attend à le voir surgir là, précédé de son fidèle labrador Baltique, et suivi de sa cohorte parisienne des Jack Lang, Jacques Attali, Pascal Sevran et autre Roger Hanin... François Mitterrand faisait cette ascension depuis 1946 avec une bande de copains issus de la Résistance.

Ghyslaine nous fait effectuer quelques exercices de renforcement musculaire dans une ambiance détendue et bon enfant surtout au moment des pompes renversées. On repart avec quelques pas de mambo...Nous échangeons nos expériences avec des marcheurs Maconnais et  Creusotins, venus nombreux à Mâcon. Telle une mère juive, Ghyslaine corrige régulièrement ma tenue des bâtons, mon mouvement des bras et des épaules, mon pas à allonger...

Retour au village. Etirements en musique... puis direction le repas bio (excellent) préparé par les élèves du lycée hôtelier de Macon avec dégustation (limitée) de vin de Saint Véran et Viré Clissé.

Nous terminons par un étonnant petit voyage sensoriel avec massage sonore vibratoire aux bols tibétains, réflexologie plantaire, petit Shiatsu Namikoshi,séance gratuite d’initiation au Reiki et conseils de diététique sous le stand « bien être ».

Sur les conseils de Michel, nous effectuons le retour par le chemin des écoliers. Nous découvrirons ainsi la route Lamartine, les vignes du Mâconnais et la roche de Solutré, vue de plus près. Nous voici déjà de retour à Dijon où je retrouve mon sac bien propre, ma bouteille d’eau et mon bonnet bien sec.