Sur le parking-paddock de la Fontaine d’Ouche, le crack Patrick est déjà là, près de son sulky. Il a aperçu un autre pur-sang, casaque et toque rouges et noires, sur le talus. Il s’agit du mustang  Jean Emmanuel qui arrive de son écurie dans une élégante allure de trot nordique. Il y a quelques non partants ce matin, blessés ou simplement forfaits. Nos deux pouliches, Laurence et Odile, sont bien là pour ce derby du deuxième jour de printemps. Elles sont cotées à 5 contre 1.  Et moi, misérable ousider, j’ai un lourd handicap à assumer suite à mon arrêt de près d’un mois. A la pesée de ce matin j’avais dix livres à rendre... Il va falloir sortir les bâtons (les cravaches...) pour ne pas être distancé, voire disqualifié !

Poulains mustang et trotteuses alzanes sont sous les ordres et ça part à bride abattue dans la Combe à la Serpent.

humour_chevaux de courses

Un mois d’inactivité a laissé des traces sur la bête, même si j’ai bien trotté avec le crack jeudi dernier. Il faudra que je teste la méthode douce que Jean Emmanuel préconise. Il est en effet possible de se faire les muscles rien qu’en y pensant !  Une étonnante et très sérieuse expérience a été réalisée par des chercheurs américains. Des volontaires ont été « astreints » à imaginer qu’ils soulevaient un poids à bout de bras pendant plusieurs jours. A la fin de cette expérience, ils ont acquis une force musculaire plus élevée que les individus du groupe témoin qui s’étaient, eux, réellement entraînés physiquement ! Le pouvoir de la pensée sur les muscles...

Nous nous dirigeons vers le Rucher et nous en profitons pour aller voir de près les ruches installées récemment par la ville. Nos deux pouliches, se prenant tout à coup pour des jonquilles, hésitent à s’approcher, craignant d’être butinées par les abeilles. Ces ruches ont été installées par la ville de Dijon. A noter également que le Conseil Régional a, lui, installé des ruches dans les lycées de Quétigny et de Plombières les Dijon.

On prête à Einstein cette phrase : « Si l’abeille disparaissait de la surface du globe, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre » Il semblerait qu'il n'ait jamais prononcé ces mots, l'Albert. Il n’empêche que les maladies dont souffrent les abeilles, acteur majeur de la diversité de notre alimentation, sont préoccupantes.

Jean Emmanuel a bien envie de ramener une de ces ruches pour Brigitte, qui pratique l’apiculture quand elle n’est pas devant son chevalet. Nous l’en dissuadons. A propos : Brigitte fait une expo de peintures à Bligny sur Ouche du 16 au 31 mai prochain et je ne peux que vous recommander d’y aller faire un tour. En attendant voici son site : http://brigitte-bissey.e-monsite.com/agenda/

Bon, il n’y aura pas besoin de photo finish à l'arrivée au poteau...Allez ! Au pansage...! Ce sera sans Jean Emmanuel qui a bifurqué pour rejoindre son box. Dommage pour lui ! Nous prenons donc soin de nos jarrets par quelques étirements et de nos glandes salivaires par quelques cookies maison, madeleines et pain d’épice accompagnés d'un thé vert bien chaud à la fleur d’oranger et aux fruits rouges. Un vrai remède de cheval qui n’est pas pour me faire perdre mes dix livres...