La Coupe du Monde de football se poursuit au Brésil, sous le soleil, en présence de la grande famille du show-biz et dans la liesse générale. En Angleterre, encore sous le soleil, les membres de la famille royale, prince William, princesse Kate et prince Harry - s’apprêtent à donner le départ de la Grande Boucle. Loin de cet univers médiatique, et encouragés seulement par quelques nonchalants gastéropodes de la famille « Hélix Pomatia », six vaillants marcheurs nordiques bourguignons vont se lancer aujourd’hui dans l’ascension de la « Roche d’Anse ».

roche d'anse

Michel, Josiane, Laurence, Jean Emmanuel nous rejoignent Jean-Pierre et moi à Pont de Pany. De là, nous montons de suite par le sentier blanc du CAF vers l’éperon rocheux de Roche d’Anse, point culminant du Plain de Suzard.  Cet éperon est une réplique de l’aiguille normande bien connue d’Etretat. Le temps, lui aussi, est normand, ce samedi. Mais ne vous offusquez pas, amis normands, on aime bien ce temps-là, de temps en temps.

Nous nous offrons un petit détour par le belvédère de « Roche Madame » et le bien nommé « Brise Cuisse » avec un point de vue imprenable sur Lantenay, Ancey  et Fleurey sur Ouche.  Imprenable, il l’est. A tel point que nous ne pourrons prendre de photo, tant le ciel est bouché...Mais l’air est pur !

Reprenons notre ascension vers la roche d’Anse, sous la pluie. Arrivés au sommet, le ciel s’est un peu dégagé, offrant un paysage magnifique avec le village d’Urcy au loin et le Bois de la Motte en contrebas. Le château de Montculot ou Lamartine a écrit quelques uns de ses poèmes est masqué par ce bois.  

Il faut redescendre un peu pour trouver le fameux éperon rocheux. Après quelques tergiversations sur l’accès le plus sécurisé, nous abordons une descente redoutable, type gorges de San Maria. Bien que dépourvus de pitons, piolets et cordes de rappel, mais nous entraidant mutuellement, nous vaincrons cette descente et, telle une étrave, l’arche naturelle de la Roche d’Anse surgira devant nous.

Nous reprenons le chemin balisé rose que je suggère de délaisser au bout d’un moment pour reprendre le blanc un peu plus loin. J’ai fait le rose par temps sec et il ne serait pas prudent de le poursuivre jusqu’au bout car il y a des passages risquant d’être très glissants sous la pluie. Finalement, nous quitterons le sentier rose un peu tard pour  un retour par la route d’Arcey, en fond de combe.

Bilan ...Josiane aura pu tester, avec succès, ses bâtons « One Way » achetés à l’Euronordic du Vercors. Après un mois d’escapade, Michel n’a pas oublié  le geste de la marche nordique. Il nous rappellera même à l'ordre : « On pousse sur le bâton, on allonge et on ouvre ! » scande-t-il. Jean-Emmanuel aura mené la dernière ligne droite comme d’habitude. Le poncho rouge que Jean Pierre a acheté à Pékin aura démontré son efficacité. Le K-way que j'ai acheté pas cher la semaine dernière à l’Ultra Marin de Vannes m’aura bien servi. Enfin, les petits biscuits « Thé Lu » de Laurence seront appréciés à l'arrivée.

Malgré la pluie, et sous le regard admiratif de la famille « Hélix Pomatia », la Roche d’Anse aura été vaincue    LA TRACE 

roche d'anse2

roche d'anse4

roche d'anse3

roche d'anse1