« Oyez, gentes dames et beaux damoiseaux ! Venez donc au tournoi de la Sainte Sabine à Marsannay ! ». Ce tournoi sera sans doute moins sanglant que celui dit du « Pas d’Armes » (oui, armes avec un S...) qui s’est tenu ici même, à Marsannay, avec Philippe le Bon, en 1443 (1). A notre tour, nous allons guerroyer à Marsannay, pacifiquement.

tournoi

Vont entrer en lice aujourd’hui, pour ce tournoi, dame Laurence et dame Josiane ainsi que Messire Jean-Pierre, chevalier, Pa’Two, sommelier (2),  Jeb, bailli (3)  et votre serviteur, le baron Sergius. Point de hourds, ni bannières, ni d’écus armoriés pour cette joute. Point de tentes non plus pour recevoir rois, reines, princes et princesses, chevaliers, dames et demoiselles. Quelques bancs et tables en chêne ont quand même été installés au Sapin du Garde, avant notre arrivée... Quant aux lances, épées, haches et dagues des nobles chevaliers, elles ont été remplacées par des bâtons de gueux et de manants, bâtons de marche nordique tout de même.  

Luths et violes des ménestrels et cris des hérauts ont laissé la place aux doux chants des mésanges bleues, des linottes mélodieuses et des grives musiciennes.

Le Sommelier reprend sagement la marche nordique après une interruption forcée de plusieurs mois. Le Chevalier Jean-Pierre s’est bien remis de l’ascension de la Côte de Vic, mardi dernier. Le bailli Jeb, qui a perdu quatre kilos en un mois, a une pêche olympique. Dame Josiane suit les recommandations qu’elle a apprises récemment lors de sa formation avec le « Pape » de la marche nordique, Gérard Bernabé. Dame Laurence arbore un tee-shirt avec un « THINK BIO » en gros caractères. J’avais lu « THINK BIG », Jeb avait lu « THINK PIG » (6) ! Pardon Laurence... Quant à votre serviteur, il essaie de suivre le parcours qu’il a concocté sur « OpenRunner » et transcrit sur « My Trails ». Rien à voir avec « Orux Maps». « My Trails », c’est une vraie carte IGN et un GPS embarqués.

Il fait une chaleur lourde et humide, presque tropicale, dans le Bois Sauterot, sous les arbres immenses. Au sommet de la Combe Semétrot, nous découvrons, surpris, un brouillard épais. La descente dans la Combe Pévenelle est tout à fait sécurisée à cette époque de l’année. Attention tout de même en descendant...La « Roche qui pleure » attendra quelques mois pour nous montrer ses superbes stalactites gelées.  

Voici déjà les vignes de Saint Jacques, des Favières, des Grasses Têtes... Elles sont superbes, ces vignes, sous le soleil revenu. Pour les vignerons Pataras, qui auraient bien voulu voir regonfler les grumes des raisins avant les vendanges, « Pluie à la Sainte Sabine est une grâce divine ». Mais il ne pleuvra point aujourd’hui. Vite, le PPP (Paysan Pataras Psychopathe) n’est pas aux aguets ... Si on en profitait pour gouter quelques grains de raisin? Il est sucré, délicieux. C'est un excellent antioxydant, non ? Pour leur première année au patrimoine mondial de l’UNESCO, les climats de Marsannay sont de très bons augures.

Retour au Sapin du Garde après passage par les « Petits pois ». Tel Philippe le Bon qui, en 1443, jeta son bâton à terre pour signifier la fin du combat, je jette mes Leki au sol, pour signifier la fin de la marche. Le plus dur c’est de se baisser pour les rattraper. Ca me fait un début d'étirement.

En 1443, le tournoi du « Pas d’ Armes » se terminait par un banquet offert par le duc de Bourgogne. Nous sommes dans le pays de la murée, des œufs meurette, du persillé et des délicieux breuvages de la Côte de Nuits. Dans nos tournois, on croise de toute façon plus le verre que l’épée. C’est donc par une dégustation de  rosé des gorges du Verdon de notre sommelier et de mini-cakes, et non de « financiers » (4), de Dame Bernadette que nous terminerons ce pacifique tournoi. Il faut lutter contre le vieillissement  et ne pas finir trop tôt comme ces arbres que nous aurions pu rencontrer dans l'îlot de sénescence (5) de la Combe Pévenelle.

La trace du tourni, euh du tournoi, c'est ICI.

(1)     Tournois « Pas d'Armes » : il s'agissait de prendre ou de défendre un « pas », c'est-à-dire un passage, comme un pont. Les deux camps se battaient à armes aiguisées, ce qui représentait quelque danger. En 1443, Marsannay fut le théâtre du célèbre « Pas d'Armes », dit de « l'Arbre de Charlemagne »

(2)     Sommelier : Officier chargé d'organiser le transport des coffres d'un seigneur sur des sommiers ou chevaux de somme. Le terme désigna également l'officier de cour mettant le couvert et préparant les vins.

(3)     Bailli : Officier royal nommé et payé par le roi, révocable à son gré.

(4)     Le financier est fait avec du blanc d’œuf. Le cake avec des œufs entiers. La légende dit que le financier trouverait son origine dans les années 1890 où un pâtissier français aurait inventé la recette de ce gâteau pour satisfaire les papilles de financiers en quête de douceur, sans se salir les mains

(5)     Ilot des sénescence : zone préservée où les arbres sont laissés jusqu’à leur décomposition afin de soutenir la biodiversité.

(6)   " Think Pig", c'était après le rosé du Sommelier....