Dimanche 23 juin, 7 heures. C’est parti pour « Courir en Pays de Luxeuil» dans la Haute Patate. Mon épouse fera les « 5 kilomètres populaire» et Josiane, Claude et moi ferons les « 12 kilomètres Nature» en marche nordique. 

triodepart

Au stade Maroselli, les organisateurs, se méfiant à juste titre des dijonnais, contrôlent longuement la licence de Josiane. Au retrait des dossards, un petit cadeau nous est remis : topette de Kirsch, petits pots de griottines et de miel. Pas de doute, on veut se débarrasser des dijonnais ! L'organisation est irréprochable : plan du parcours, sono, ambiance, arches de départ et d'arrivée, podium...Nous retrouvons les Luxoviens Bernard et Denis qui m'ont bien renseigné sur l'organisation, quelques jours avant. Nous effectuons quelques échauffements dans un concert d'aboiements de lévriers, huskies et autres dobermans prêts à en découdre pour la "Cani Cross". Les clebs s'envolent enfin avec leurs maîtres dans un joyeux tintamarre.

C'est à nous...Sur la ligne de départ, plus calmes que les chiens, nous ne sommes qu'une vingtaine de marcheurs nordiques et, un peu plus fébrile, une trentaine de coureurs « normaux». Ceux-ci  nous observent du coin de l'oeil, pas habitués qu'ils sont d'avoir des bâtons dans leurs guiboles. Un géant - environ "deux Josiane"- a pris place à côté de nous. Nous laissons prudemment partir ces trailers devant. Dès le départ, très rapide, nous comprenons vite que ce sera gras, très gras... Connaissant bien les lieux, Bernard et Denis prennent la tête. Nos trois Dijonnais s'accrochent, l'honneur de l'ASPTT de Dijon est en jeu. Josiane gronde "Je crois bien que je vais en ch...aujourd'hui"

Dans la forêt, chemins et sentiers forestiers sont rendus très glissants par les dernières pluies de la nuit. Claude a rejoint à l'avant deux rapides alsaciennes et je marche avec deux copines luxoviennes de Bernard et Denis, Martine et Catherine, tout aussi rapides. 

Dans les inévitables moments de solitude, je me prends à rêver... Après la marche, ce serait bien de prendre un bain chaud aux thermes tout proches avant d'aller au casino pour flamber un peu et siroter un kirsch avant de goûter le jambon de Luxeuil dans un bon resto de Luxeuil. Bon, réveille-toi, Sergius !

L'allure est soutenue dans la forêt des Sept Chevaux malgré le terrain glissant. La traversée de petits ruisseaux est mise à profit pour délester chaussures et bâtons de cette gadoue. Le stade est enfin à nouveau en vue mais il faut en faire le tour avant de franchir la ligne d'arrivee. Qu'il est long ce tour de stade! Mais qu'il est agréable d'entendre le speaker annoncer son nom à l'arrivée, sous les applaudissements enthousiastes des spectateurs déchaînés de toute la Haute Patate ! De nous trois, Claude arrive le premier, je le suis à quelques minutes et Josiane, malgré ses craintes au départ, termine peu après en deux heures pile poil, soit avec une moyenne de 6 km/h.  

A défaut du bain chaud aux Thermes, ce sera la douche du stade. En guise de resto ce sera un plateau repas, pas cher mais très correct, obtenu grâce à Bernard. A la place du casino, ce sera... une tombola ! La chance est avec moi, puisque je gagne un tee shirt offert par le Conseil Général de Haute Saone. Nous jetons un rapide coup d'oeil sur les résultats du chrono officiel et bien que n'étant pas sur le podium, nous sommes étonnés par nos honorables résultats. Denis et Bernard sont sur le podium eux (1er et 2ème), ainsi que Martine (1ère féminine V3).

Nous prendrons le café préparé par Josiane plus loin, sur la route du retour, avec une tranche de cake au citron de mon épouse dans un cadre idyllique, au pied d'une pittoresque  petite chapelle.

Un super dimanche au pays des "Mille Etangs"!

La trace : http://www.visugpx.com/?i=1372058393