En 1959, Charles de Gaulle supprimait le caractère férié du 8 mai. Giscard d’Estaing (qui est revenu à la charge ces jours-ci) devait supprimer même toute commémoration de la victoire des alliés, ce qui lui valut une « levée de baïonnettes » d’une partie de la population. Mais, en 1981, François Mitterrand rétablit le jour férié. Et c’est comme ça que, ce 8 mai 2014, férié donc, Bernadette et moi retrouvons Laurence, Josiane, les deux Patrick et Jean-Emmanuel à Montigny sur Loing, en forêt de Fontainebleau, dite « forêt de Bière ».

patrickarrivee2

La forêt de Bière – diminutif de Bruyère - était autrefois réservée aux chasses royales. Aujourd’hui, ce sont deux « marches royales » qui sont proposées par « Azimut Sport Compétition » et son dynamique coach, Marc Thoraval pour la « Nordique Bellifontaine ». Il s’agit de deux marches nordiques, 100% nature, l’une de 12 km, non chronométrée, et l’autre de 20 km, chronométrée.

Le départ de la chronométrée est donné et l’on sent de suite que Patrick et Jean-Emmanuel sont décidés à en découdre. Ce sera dur, car les autres concurrents  ne sont pas venus pour admirer les « callunes », ces bruyères typiques de la forêt, ni faire trempette dans les « platières » sortes de mares temporaires, ni pour photographier les rochers modelés par l’érosion qui font le charme de cette forêt.

Même si la marche de 12 km n’est pas chronométrée, une certaine tension est perceptible sur les visages de Laurence, qui craint de se perdre dans la forêt, et de Patrick2. Ils font leur première compétition de marche nordique. Josiane, bien qu’habituée à ces manifestations, est concentrée malgré tout.   

Marc m’a indiqué un endroit stratégique, près de « La Croix du Grand Maître » à 6 km du départ, pour retrouver les concurrents en plein effort et faire ainsi des photos dignes de la manifestation. Effectivement, nous  retrouvons un autre couple qui effectue le reportage "officiel" au sommet de cette interminable côte...

Les écarts se sont déjà bien creusés et nous assistons à une procession de forçats à qui il ne manque que fers au cou et chaines aux pieds. Devancé de quelques dizaines de mètres par Hakim, notre Patrick apparait soudain dans son superbe maillot bleu de la « Team Nordic Walking France » qu’il portera pour les prochains championnats du monde de marche nordique. Le commissaire qui le talonne semble souffrir plus que lui, poussant son VTT dans cette redoutable côte. Mais... c’est Marc en personne qui escorte notre ami ! Je reconnais de loin le style de Jean-Emmanuel, mince et élancé, qui est en sixième position. Puis arrivent des concurrents de la 12 k. Patrick 2 semble souffrir un peu mais Laurence et Josiane sont toujours souriantes. Pour la photo seulement ?...Nous les encourageons comme il se doit. Du bas de l’exténuante côte, les galériens perçoivent les vibrations de djembés et tamtams d’un groupe de musiciens qui s’est posté au sommet. Nombreux sont ceux qui passent le col en esquivant quelques pas de dance, oubliant fatigue et courbature pour un temps.

Vite, à l’allure où vont les premiers nous risquons de manquer l’arrivée sur le terrain de foot de Montigny sur Loing. Nous y voilà et quelques deux heures dix après le départ, c’est toujours Hakim qui arrive en premier devant Patrick Maréchal à quelques longueurs. C’est une réédition de l’Ecotrail de Paris...Le public applaudit chaleureusement les deux concurrents ainsi d’ailleurs que les autres marcheurs, à la recherche ou pas d’un podium. Sportivement, Hakim viendra réconforter Patrick qui n’a point démérité. Celui-ci a deux fois l’âge d’Hakim... bravo Patrick ! Jean-Emmanuel en termine lui aussi. Il a conservé sa 6ème place. Grimaçant, car blessé à la tête après une chute, heureusement sans gravité, Patrick2 précède Laurence et  Josiane toujours souriantes.  

Nous terminerons cette journée par un petit pique-nique dans les tribunes avec la quiche lorraine de Josiane, le melon et la tarte thon-tomate de mon épouse, le flan maison de Jean-Emmanuel, les petites douceurs de Laurence, le Monbazillac « pour les filles » de Patrick et le « Cloitre du Château Prieuré Lichine Margaux 1995 » de Patrick2, excusez du peu...

Bravo à nos courageux marcheurs et marcheuses et à Marc et son équipe de bénévoles pour cette « nordique bellifontaine » réussie en tous points. A l’an prochain sans mon appareil photo mais avec mes bâtons, j’espère !

Les photos ici.

La trace ici.